histoire de la phytotherapie

Vaporisateur ! C'est quoi docteur ?

L'histoire des vaporisateurs en phytothérapie

La phytothérapie, une médecine ancestrale !

Depuis la nuit des temps, l'homme a utilisé les plantes et leurs principes actifs afin de se soigner. Au contact de la nature, l'humain a vite assimilé, les caractéristiques uniques de toutes les plantes qui l'entouraient. Ce sont les origines de la médecine "moderne".

plantes chamaniques

 Un peu d'histoire

 Déjà 3000 ans avant Jésus Christ, nous trouvons des traces de la phytothérapie chez les Sumériens, qui gravaient leurs connaissances en matière de plantes médicinales sur de l'argile.

 1600 ans avant J.C, les égyptiens avaient déjà des connaissances très poussées sur le sujet. Effectivement, Papyrus Ebers, fut découvert en 1862. Il fut l'un des tout premiers recueils médicinaux connus. D'une très grande richesse, il référençait plus de 700 substances, ainsi que d'innombrables maladies avec leurs remèdes !

 Jusqu'au 19e siècle la médecine était encore basée sur les plantes (grecs, Romains).

 C'est a partir du 20e siècle que la médecine, s'en est éloigné, pour devenir une science basée sur la chimie. C'est la médecine "moderne" !

 Le but n’étant pas de remettre en cause l'immense apport de cette "nouvelle médecine" pour l'humanité, mais juste de remettre l'humain au cœur de la nature, et de perpétuer ces connaissances pour nous et les générations futures.

Concrètement, une bonne utilisation des plantes au quotidien nous apporterait un bien être et une santé renforcée, ceci limiterait donc le besoin d'avoir recours à la médecine moderne que dans certains cas. Car n'oublions pas que nos médicaments sont la plupart du temps une synthèse chimique de principes actifs présents dans la nature.

Les différentes façons de profiter de la phytothérapie et de l’aromathérapie :

  • La méthode la plus connue et répandue, est l'infusion (tisane), obtenue en versant de l'eau bouillante sur les herbes médicinales. Cette méthode nécessite une consommation quasi immédiate.
  • Avec la décoction (on fait bouillir plusieurs heures la plante), on préserve mieux les principes actifs.
  • Par gélules (en poudre ou en comprimés). Méthode certes un peu efficace, mais pas très "Sexy". Ou est le plaisir ?
  • La vaporisation est la méthode qui nous intéressera le plus !

La vaporisation

La vaporisation est le passage de l’état liquide a l’état gazeux (évaporation ou ébullition). En phytothérapie et aromathérapie, cette technique permet d'extraire les huiles essentielles et principes actifs des plantes médicinales sous forme de vapeur, sans passer par la combustion qui est très nocive pour la santé (goudrons, co2 et des centaines d'autres produits, responsables de beaucoup de maladies)

evaporation

La vaporisation est le système qui a été prouvé le plus efficace pour l'extraction des principes actifs d'une herbe médicinale.

Le vaporisateur

Le vaporisateur est le nom d'un appareil permettant de vaporiser une plante en la chauffant à une température inférieure à celle de la combustion qui est de 230°.

Pourquoi la vapo est-elle aussi efficace ?

Chaque principe actif contenu dans une plante, à sa propre température optimale de vaporisation, et le vaporisateur est l'appareil qui permet de chauffer la plante a cette température précise, d'une manière rapide et absolument efficace.

temperature de vaporisation precise

De nos jours, nous trouvons toutes sortes de vaporisateurs (vaporizer, vapo, inhalateur). Pour toutes les bourses, et pour toutes les utilisations possibles.

Les 2 grands groupes de vaporisateurs sont :

1. Les vaporisateurs de salon

Ce sont des appareils électriques souvent très précis, permettant une utilisation complète et large de la phytothérapie et de l’aromathérapie. Ces vapo étaient il y a encore pas si longtemps assez peu nombreux et plutôt onéreux. mais depuis quelques années, avec l'essor de la vaporisation, on trouve de très bons modèles à moins de 200 euros ! (de 50e à plus de 600 e).

Les vaporisateurs de salon les plus connus sont: Le vaporisateur volcano de Storz & Bickel, Le vaporisateur Silver Surfer Vaporizer de 7th Floor, le vaporisateur Extrême Q de la marque Arizer.....et bien d'autres

Les avantages et désavantages

+ : Complets et précis.

- : Parfois encombrants et lourds, leur branchement sur secteur ne permet pas une vaporisation en mobilité.

2. Les vaporisateurs portables

Ces modèles peuvent fonctionner :

- Au gaz (briquet par exemple).

- Électrique (batterie, vaporisateur rechargeable).

L'avantage est évidement la mobilité et la polyvalence, pouvant être utilisés aussi bien en extérieur qu'à domicile. Souvent de qualité douteuse, il est maintenant possible de trouver d'excellents modèles de "vapo" portables.

Ils sont certes moins précis et puissants que les "vapo" de salon. Il n'en reste pas moins une alternative abordable en terme de coût, avec une qualité de vapeur parfaite pour les meilleurs modèles.

Les vaporisateurs portables les plus connus sont, le vaporisateur portable Arizer Solo chez Arizer, le vaporisateur portable Thermovape T1 de chez Thermo Essence, et le vaporisateur portable Magic Flight Launch Box (MFLB) de la marque Magic Flight.

Ce qui détermine la qualité d'un vaporisateur

- L’élément de chauffe : La céramique utilisée doit rester neutre (sans dépôt), et ce, à toutes les températures de vaporisation.

- Les matériaux utilisés dans la structure du vaporisateur et tout au long du chemin de la vapeur, doivent eux aussi rester neutres à toutes les températures de vaporisation (verre borosilicate, acier médical, bois....).

Les différents types de chauffe

- Conduction

La plante étant en contact direct avec l’élément de chauffe, ce système n'est pas d'une grande précision, et peut provoquer un risque de combustion dans certains modèles (vapo ampoule avec chauffage au briquet par exemple).

- Convection

C'est le passage de l'air chaud sur la plante qui permettra la vaporisation.

1. Par soufflerie (l'air, rempli de principes actifs, est expulsé dans un sac, appelé "ballon", prêt à être inhalé.

2. Par aspiration dans un tube ou tuyau (l'aspiration provoque un appel d'air, qui traverse l’élément de chauffe, puis les extraits végétaux pour finalement sortir par le tube ou tuyau).

Comment fabriquer son vapo ?

Si vous désirez tester la vaporisation avant d'investir dans l'achat d'un vaporisateur de qualité, voici un petit tuto pour fabriquer un vapo de type ampoule (conduction).



Continuons à être le relais des connaissances en matière de phytothérapie accumulées depuis des millénaires. En espérant un monde un peu meilleur, pour nous et les générations futures. Vive la Vapo !

Bonne Vaporisation à tous et faites passer le mot ........


Faites défiler vers le haut