Le vaporisateur portable Firefly 2 est un concept unique dans le monde de la vaporisation.

En effet, il se démarque de la concurrence par ses caractéristiques techniques particulières.

Il s'agissait pendant longtemps du seul vaporisateur portable électronique à convection avec bouffées à la demande !

Jusqu'à la récente sortie du vaporisateur Ghost MV1, qui offre en revanche une extraction bien plus puissante.

Et oui, chacun son domaine !

Le Firefly 2 quand à lui, est réputé pour son rendu saveur hautement qualitatif mais l'extraction des principes actifs des plantes reste plutôt lente.

C'est donc un vaporisateur qui conviendra à ceux qui aiment prendre leur temps plutôt que pour ceux qui sont à la recherche de sensations forte.

Le Firefly 2, c'est la qualité, pas la quantité.

Demandant un temps d'apprentissage pour être parfaitement maîtrisé, nous avons pensé que rédiger ce petit article ne serait pas une mauvaise idée.

Bonne lecture avec Docteur Vaporisateur !

Le Firefly 2 vole à basse altitude

Le Firefly 2 est muni d'un bol en verre borosilicate, et la vapeur produire passe sur la surface d'un miroir avant d'arriver en bouche.

Ces matériaux de qualité noble contribuent très efficacement au rendu de saveur incroyable du Firefly 2.

Les saveurs restent pures presque tout au long de l'extraction du bol de plante, ce qui peut prendre un certain temps...

Cependant, nous n'obtiendrons pas de vapeur visible aux premières bouffées.

Celle-ci apparaîtra en cours de session, et avec elle plus de "hit" en gorge avec des saveurs moins subtiles.

Grinder grossièrement pour le Firefly 2

Comme pour la plupart des vaporisateurs avec chauffe à convection, le Firefly 2 fonctionnera mieux avec des plantes grossièrement effritées.

Il sera même suffisant de le faire avec les doigts, si le matériel est suffisamment sec.

En effet, le haut du bol est démuni de grille.

Ainsi, si la plante est en poudre, des particules végétales s'introduiront dans le conduit de vapeur.

Elles ne seront donc pas vaporisées et viendrons boucher l'airflow/tirage du vaporisateur et en amoindrir les performances jusqu'au prochain nettoyage.

Le grinder SLX avec revêtement en céramique non adhésif offre une mouture au calibre parfait.

Tamponner les plantes dans le Firefly 2

Si la plupart des vaporisateurs avec chauffe à convection fonctionnent mieux avec des plantes non compressées, ce n'est pas le cas du Firefly 2.

Il est préférable donc de tamponner les plantes dans le bol afin qu'elles restent en place et ne s'introduisent pas dans le conduit de vapeur.

A propos, remplir le bol à moitié en espérant faire des économies de plantes n'offrira pas une expérience concluante...

En effet, le flux d'air chaud qui procède à la production de vapeur trouvera le chemin le moins encombré possible, c'est à dire là où il est le moins en contact avec la plante.

Il n'en découle peu ou pas de production de vapeur...

Firefly 2 avec longue et lente inhalation

Pour assurer une production de vapeur conséquente avec le Firefly 2, il sera nécessaire d'inhaler longtemps pour bien faire fonctionner la chauffe par convection.

Vous pouvez jouer avec votre force d'inhalation pour obtenir différents résultats, mais une méthode qui marche bien consiste a commencer doucement puis d'augmenter la cadence.

Procédez un peu comme avec un sifflet, en inhalant plutôt qu'en soufflant bien sur !

Augmenter la force d'inhalation en cours de bouffée aura pour effet de refroidir un peu le bol qui lui, aura tendance au augmenter en température.

Ainsi, nous régularisons la chauffe, et pouvons obtenir une très belle bouffée en aspirant longtemps !

Mélanger en cours de session avec le Firefly 2 ?

Mélanger le matériel en cours de session de vaporisation est souvent recommandé pour obtenir une extraction de principes actifs homogène sur toute les surfaces de la plante.

Cela se fait généralement lorsque la production de vapeur commence à baisser, souvent en milieu ou fin de session.

Le Firefly 2 n'échappe malheureusement pas à cette règle, et il sera nécessaire de venir touiller dans la chambre de vaporisation de temps en temps.

Un rapide coup de cure-dent ou autre accessoire sera souvent suffisant, mais nous pouvons aussi vider les plantes dans notre main avant des les replacer dans le Firefly 2.

Toujours pas de vapeur avec votre Firefly 2 ?

Après tout ces tuyaux pour bien maîtriser votre Firefly 2, vous rencontrez toujours des problèmes pour obtenir facilement de la vapeur ?

Les deux principaux suspects seront l'embout buccal et le couvercle du vaporisateur.

En effet, si des particules végétales y sont logées ou si le vaporisateur est trop sale, il est possible qu'une fuite d'air se soit installée.

Si c'était le cas, l'air que nous inhalerions ne passerait pas par le circuit prévu et possiblement donc sans passer par l'élément de chauffe et la matière végétale.

Vérifiez donc l'entretien de votre Firefly 2 et retentez le coup en vous assurant qu'il n'y ai pas de fuite d'air !

Assurez vous également que vos batteries soient bien chargées.

Pour conclure

Le Firefly 2 est le plus cher des vaporisateurs portables que l'on puisse trouver sur le marché, mais aussi l'un des plus intéressants.

En effet, son rendu saveur incroyablement authentique ne peut laisser personne indifférent.

Sa faculté à délivrer des bouffées à la demande offre également une grande souplesse d'utilisation.

Il demandera un peu de temps pour être apprivoisé, mais offrira beaucoup de plaisir à ceux qui le possèdent...

Si vous avez besoin de plus d'information sur le fonctionnement du Firefly 2, n'hésitez pas à nous contacter par téléphone !

D'ici là, bonnes vapes.


Faites défiler vers le haut